Sa surface

La totalité des surfaces forestières de la commune de Courtedoux compte 273 hectares. Elles se situent entre 450m (Montaigre), 620m (Le Pilay) et 865 mètres d’altitude (Pietchiesson).

Le volume exploitable annuellement, garantissant une gestion durable des forêts, est de 2’100 sylves.

 Dans les années 1890, la commune a acquis le massif forestier de Pietchiesson situé sur les hauteurs du ban communal de Bressaucourt. C’est de là que provient environ la moitié de la consommation d’eau potable utilisée par les habitants du village. Cette eau d’une excellente qualité, filtrée par les nombreux massifs forestiers des alentours, subit un léger traitement UV avant d’être distribuée dans les ménages. Elle est aussi bonne que l’eau de la vallée de Walser !!!

Les différentes fonctions de la forêt

Le terme de forêts multifonctionnelles prend tout son sens dans les différents massifs forestiers de Courtedoux.

Tout d’abord, de part ses bons sols et sa topographie aisée, la fonction de production de bois est la fonction prioritaire sur au moins 75 % de la surface forestière. Néanmoins, en pratiquant une sylviculture proche de la nature, et sachant que promeneurs, cavaliers, champignonneurs, vététistes ou autres amoureux de la nature sont des utilisateurs fréquents de nos forêts, le service forestier s’efforce de répondre favorablement à toutes ces attentes tout en cherchant l’efficience économique. Le terme de fonction multifonctionnelle est donc tout à fait approprié ici.

Quelques fonctions spécifiques sont également reconnues, notamment la fonction sociale du massif forestier situé derrière le tennis club. Un magnifique parcours Vita jalonne cet endroit très apprécié des habitants du village.

La fonction paysagère est prise en considération dans les lisières proches des habitations et des routes et l’aspect esthétique prioritaire lors des martelages.

La forêt joue également un rôle de protection dans le massif du « Bois de Lauchière ». Ici, de part la densité du peuplement, la forêt empêche la chute des pierres sur la route cantonale et permet ainsi aux automobilistes de passer leur chemin en toute quiétude.

En 2014, la commune de Courtedoux a décidé de mettre en réserve 3 îlots de vieux bois pour un total de 1,04 ha pendant une durée de 50 ans en 2015. Une grande partie des forêts de « Pietchiesson » (env. 17 ha)

Objectifs de gestion

Lors de la dernière mise à jour du plan de gestion des forêts datant de 2014, les autorités communales ont approuvé les objectifs suivants :

Principe de production

  • La commune de Courtedoux gère son patrimoine forestier de manière durable et selon les principes d’une sylviculture proche de la nature.
  • La production de bois intervient selon les principes d’efficacité et d’efficience, en renonçant à tout luxe inutile dans les nettoiements et remise en état après les coupes de bois.
  • Le compte d’exploitation de la production de bois vise à l’erquilibre des coûts et des produits.
  • La commune de Courtedoux effectue les démarches visant à conserver les labels FSC/PEFC. les exigences demandées par les autorités de certification sont respectés.

Plan de gestion forestière 2014 – 2029

POWER POINT PG

 

 

 

Organisation

 

Les forêts de la commune de Courtedoux sont intégrées au Triage Réfouss comprenant la Bourgeoisie de Porrentruy et la commune de Courchavon-Mormont.

Un garde forestier (Christophe Aubry) ainsi qu’une équipe de triage composée d’un forestier-bûcheron et de un à deux apprentis, procèdent à l’ensemble des travaux de plantation, de soins aux jeunes peuplements, de l’entretien de la desserte ainsi que de la moitié du volume exploité sur le triage, soit environ 3’000 m3. Le solde étant attribué à des entreprises privées régionales.

La commission de triage a compétence, par délégation des propriétaires, de gérer le personnel et d’attribuer les différents travaux.

 

 

Lothar

 Le dernier ouragan en date dans nos contrées, avait pour prénom « Lothar ». Prénom qui restera à jamais gravé dans les mémoires des forestiers jurassiens entre autres.

Courtedoux a été une commune très touchée par les dégâts occasionnés par cet ouragan. Ce sont 20 hectares de forêt qui ont été renversés ce 26 décembre 1999. Au total, 12’800 m3 de bois ont été exploités, ce qui à l’époque représentait environ 5 fois la quotité (volume annuel exploitable).

Le rajeunissement naturel étant difficile à obtenir à Courtedoux, ce sont plus de 20’000 plants qui ont été mis à demeure. Un parfait équilibre

entre résineux et feuillus, avec un choix d’essences aussi rares que diversifiées a été visé. D’importants investissements plus de 100.000 fr. ont été consentis

par le propriétaire afin de garantir des forêts de qualité et proches de la nature pour les générations futures.

lothar_2

Les comptes forestiers ont néanmoins, durant cette période, dégagé un bénéfice annuel moyen de CHF. 11734.-. Vu la conjoncture du marché du bois et  les 

baisses régulières des aides au jeunes peuplements ce résultat financier peut être qualifié de très bon.

Une équipe de triage active

 

Notre équipe a acquis, depuis quelques années maintenant, une solide expérience pour différents types d’aménagements comme des places de pique-nique, des constructions en bois genre « fuste », la construction de bancs et de tables en bois massif ou encore de bacs à fleurs pour les terrasses. Les photos annexées vous donneront un aperçu des possibilités d’aménagement.

Vous pouvez également faire confiance à des professionnels qui sauront abattre vos arbres de jardin les plus délicats ou naturellement exploiter votre forêt de la meilleure des manières.

Des travaux d’aménagement de cours d’eau, d’entretien de biotopes ou création de lisières étagées font partie également de notre catalogue de prestations.

 Lien: forêt

 

 

Contact

Christophe Aubry
Garde forestier du Triage Réfouss

+41(0)78 / 774.74.75

triage-refouss@bluewin.ch